6 infos à connaître sur le virus de la tomate

Cultivateurs de tomates ou de poivrons, soyez vigilant. Apparu en Israël en 2014, le ToBRFV, virus du fruit rouge brun de la tomate ou Rugose, a fait son apparition en France depuis le mois de février 2020, dans le Finistère. Sans danger pour l’homme, le virus de tomate peut détruire toute une plantation de tomates et de poivrons sous serre, mais aussi à l’air libre. En effet, les potagers amateurs peuvent subir cette contamination. Découvrez les signes !

Les 5 signes d’infection du ToBRFV sur les plants et les fruits

Il faut avoir l’œil pour détecter en avance l’infection au ToBRFV car les plants de tomates paraissent sains de prime abord. Sur les feuilles, on remarque des nervures jaunies, des marbrures ou des mosaïques. Les fleurs de tomates présentent un brunissement aux extrémités. La maturation des fruits est irrégulière et ces derniers ne sont pas entièrement rouges. Ils présentent des parties jaunes, brunes et parfois des rugosités inhabituelles mais qui sont caractéristiques du virus de tomate. Les fruits sont impropres à la commercialisation et donc aussi à la consommation. En cas d’infection, tous les plants d’une même plantation doivent être arrachés puis détruits au feu, après autorisation obtenue auprès de l’Anses.

Mode de transmission et propagation

Une fois un plant infecté, la propagation du virus de tomate se fait rapidement. Le virus infecte le sol et se transmet par les racines. Il s’attache aussi à tous les supports. Les outils, les gants utilisés, les vêtements portés lors de la manipulation de plants infectés ainsi que les mains qui ont cueilli les fruits, sont autant de vecteurs de transmission. Même les insectes peuvent véhiculer ce terrible virus. Le virus se propage surtout dans les pépinières, que ce soit par boutures ou par greffes. Toutefois,les potagers amateurs peuvent aussi subir l’infection. Cette dernière commence sur la zone touchée et le virus se propage de cellule en cellule rapidement. 

Combien de temps survit le virus de la tomate ToBRFV ?

Le ToBRFV survit longtemps. Sans plantes hôtes, il peut survivre sur diverses surfaces et ce durant des mois et des années. Il est même très actif durant l’été et l’hiver ce qui constitue un danger pour les potagers amateurs et pour les plantations à l’air libre. Jusqu’à aujourd’hui, aucun remède n’est encore connu, aussi bien chimique que biologique. D’autre part, aucune variété de tomate n’est épargnée par le ToBRFV. La seule et unique solution est de prendre des précautions préventives pour éviter la contamination comme la vérification de la provenance des plants ou des semences.

Attention aux saints de glace et période de gel du printemps !
Comment sauver ses plantes après une canicule ?