Commander des espèces de Tillandsia rares ou uniques

Tillandsia

La nature ne cesse de nous surprendre, et elle n’est pas prête de s’arrêter. Elle offre de merveilleuses fleurs, originales et parfois insolites. Dans cet article, on va parler de cette plante qui n’a pas vraiment …les pieds sur terre. En effet, on va parler des Tillandsias. Une plante étonnante ayant plusieurs espèces dont certaines sont rares et uniques.

Description des Tillandsias

Si vous voyez des plantes suspendues dans les airs, avec des formes plus ou moins tordues et élancés, parées de magnifiques fleurs très colorées, il s’agit sûrement de Tillandsias. Appelées également « filles de l’air », elles comptent parmi la vaste famille des broméliacées, dont l’ananas. Elles sont surtout localisées dans les régions tropicales et humides. Elles se présentent sous plusieurs centaines d’espèces, dont la plupart sont épiphytes. C’est-à-dire que sans être des parasites, certaines Tillandsias poussent sur d’autres plantes. Tandis que d’autres, des lithophytes, vivent dans des cavités rocheuses. Leur surnom vient du fait qu’elles ont un penchant à s’accrocher sur les fils téléphoniques, sur les poteaux ou sur les branches d’arbres. Leurs racines, qui n’ont pas la capacité d’absorption, leur permettent de se cramponner et de s’agripper. Par ailleurs, il existe certaines espèces de cette plante qui sont terrestres, mais elles sont moins nombreuses. Les racines de ces dernières sont plus petites et superficielles. Les Tillandsias ont, la plupart du temps des feuilles de couleur verte argentée et qui sont recouvertes de cellules capables d’absorber, d’une manière rapide, l’humidité ambiante. Pour en savoir plus ou pour commander des espèces rares de cette plante, des sites tels que tillandsia-prod.com sont spécialisés dans le domaine.

Culture des Tillandsias

Dans leur environnement naturel, les Tillandsias poussent et vivent à l’extérieur. Mais il est possible de leur réserver une place à l’intérieur de la maison. Ils préfèrent, ainsi, une lumière vive mais tamisée. Et il faut éviter le soleil direct. La culture et la croissance des espèces épiphytes ne nécessitent aucun substrat. Il suffit de les fixer sur des morceaux de lièges, sur une branche, sur des roches ou encore dans un coquillage avec des fils de nylon transparents. Il est aussi conseillé de privilégier une atmosphère humide, car cette plante vivace, qu’est le Tillandsia se nourrit essentiellement par le biais de ses feuilles, plus précisément, par les porosités de son feuillage. Les Tillandsias ne s’arrosent pas. En effet, il faut les bassiner une à deux fois par jour pendant la période chaude. Et utiliser de l’eau non calcaire. Et une fois par mois, faire un faible apport en engrais. Tandis qu’en hiver, il suffit d’une ou de deux vaporisations par semaine. En ce qui concerne les espèces terrestres, elles apprécient d’être installées dans un mélange spécial broméliacées. Il s’agit d’un mélange léger, un peu acide et fertile. Il est composé de tourbe, de fibre de coco et d’écorces d’arbres tels que le pin. Mais il ne faut enterrer la base des feuilles afin que la plante ne pourrisse pas. Et pour les multiplier, il suffit de le faire par division des rejets au printemps.

Quelques exemples de Tillandsias

Comme on l’a déjà vu plus haut, cette plante présente plusieurs espèces dont voici quelques exemples. Le Tillandsia stricta requiert une bonne luminosité et supporte le plein soleil. S’il peut passer l’été à l’extérieur, il faut le rentrer assez tôt à l’automne car in ne tolère pas les températures inférieures à 5°C, d’autant plus si la plante est humide. Lorsqu’il fleurit, les feuilles du Tillandsia ionantha changent de couleur et prennent une teinte fuchsia. Tandis qu’une bractée violette surgit au milieu de la touffe et porte de jolies petites fleurs jaunes avec un pistil blanc. Dans la journée, le mettre quelques heures au soleil. Le Tillandsia caput-medusae peut atteindre 15 cm de hauteur. Appelé également « tête de méduse » à cause de ses feuilles qui lui font ressembler à une gorgone, il apprécie le soleil, durant l’hiver comme l’été. Le Tillandsia cyanea, quant à lui, présente un éventail d’inflorescence de plusieurs bractées lisses et couleur rose. Et entre deux bractées, de jolies fleurs bleu-violet à grandes pétales surgissent et qui sentent le girofle quand une certaine température est atteinte. Une autre espèce rare est le Tillandsia butzii, aux formes étranges et pouvant atteindre une trentaine de centimètres. Il possède un feuillage dense et touffu au milieu duquel une inflorescence rose foncée vive s’érige. Il n’aime pas le soleil direct en été. En revanche, en hiver, il faut le placer dans un endroit lumineux. Et enfin, le Tillandsia usneoides ou « mousse espagnole » ou encore « barbe de vieillard » qui apprécie le plein soleil ou mi- ombre. Cette espèce s’accroche aux branches des arbres et préfère les climats chauds et humides. On peut le laisser dehors mais éviter les températures nocturnes de 5°C.

Mise en valeur des Tillandsias

Grâce à ses particularités, le Tillandsia est facile à mettre en valeur. Ainsi, à l’intérieur ou en véranda, fixer la plante sur des roches ou des coquillages et les suspendre. Mais il est aussi possible de couper un gros bambou en vertical et y installer les plantes. Ensuite pendre le support le long d’un mur et le fixer par les extrémités. Et avec le même type de support, couper des tronçons de différentes tailles, y mettre les plantes et les monter sous forme de mobile. Les écorces en liège brut ou des gros bois flottés feront également d’excellents supports. Mais pour un meilleur effet, il est recommandé de les suspendre. Pour les personnes qui ont la chance de se trouver dans une région au climat doux, il suffit de ménager un endroit sans soleil direct, au creux des fourches de branches d’arbres, par exemple. La croissance de ces plantes étonnantes n’en sera que meilleure. Et elles donneront des grosses touffes avec une floraison abondante.

Pourquoi faire appel une entreprise paysagiste ?
Installer une pergola en alu